•  

    La Turquie

     

    C'est un vaste sujet et un pays agréable à visiter. Les habitants y sont très accueillants dans toutes les régions de la Turquie.

    Le passé historique est important et très riche sous la période Ottomanne.

    De cette période, les céramiques d'Iznik sont mes préférées.

    J'ai encadré celles qui me plaisaient le plus d'un petit calendrier. Merci à Dominique et Christine.

    Les encadrés rouges sont avec un biseau à 45°, les bleus 45° mais 2 épaisseurs pour la profondeur.

    La preuve en images:

     
     
    Deux détails:
    la tulipe, la fleur symbole de la Turquie et l'oeillet stylisé.
    J'aime cette représentation des fleurs de cette période.
     
     
     
     
    Si vous voulez en savoir un peu plus, je vous propose une vidéo du net.
    Bonne découverte.
     
     
     
    La céramique aujourd'hui, dans le grand bazar.
     
     
     
     
     
    Les derviches tourneurs
     
    Parmi les sujets favoris pour encadrer, il y a aussi les derviches tourneurs qui mettent en relation le ciel et la terre en tournant sur place. C'est une communauté créée par Mevlana.
     
     
    Viens, viens, viens... qui que tu sois, viens !
    Viens aussi que tu sois infidèle, idolâtre ou païen,
    Notre couvent n'est pas un lieu de désespoir;
    Même si cent fois tu es revenu sur ton serment, viens!

     

    http://www.bleublancturc.com/TurcsconnusFR/Mevlana.htm

     

    Voila un derviche seul, encadré avec un biseau lolo, le cadre tourne, n'est-ce pas? 

     
     
     

    puis multiple avec 7 passe-partout tournants, eux aussi comme les robes des derviches.

     

     
     
     
    Voici un autre encadrement fait pour une amie.
    Il s'agit d'une superposition de 3 cartonnettes habillées avec des papiers dans les couleurs du dessin. J'adore le mouvement et les couleurs.
     
     
     
    Un détail
     
     
    Vous pouvez voir sur ce site une vidéo des derviches tourneurs.
     
     
     
    Certains derviches dancent, d'autres jouent des instruments de musique et tous prient.
     
     
     
    Le dessin à l'encre a été acheté dans le café Pierre Loti, qui est situé à Istanboul, au-dessus de la Corne d'Or.
     
     
     
    Du café, vue sur la Corne d'Or
     
     
    Rien que la ville d'Istanboul mérite quelques jours pour visiter.
    Alors bonne visite.
     
     
     
     
     

     

     


    4 commentaires
  •  

    L' INDE

    C'est un autre pays fétiche que l'on a plaisir à visiter, même s'il faut prendre en compte la pauvreté à laquelle on est confrontée.

    Dans la région que nous avons visitée: le Radjastan , il y a beaucoup de couleurs dans les bâtiments mais aussi dans les saris des femmes.

    Un très beau voyage, de beaux souvenirs et comme il se doit, des documents à encadrer.

     

    Tout d'abord 2 petits éléphants, qui ne tiennent pas de place dans les bagages. Le voyage à dos d'éléphant, les vrais nous balance d'un côté à l'autre.

     

    Une petite soie sombrement encadrée

     

    Un éléphant peint sur une plaquette bois.

    Biseau à la française, fait dans une bande de papier d' emballage.

    Fond et pp de même couleur, baguette reprenant les couleurs du biseau.

     
     
     
    La soie d'une amie qui représente une scène champêtre, est tendue sur de la ouatine afin de lui donner du relief.
    Et nous avons de l'intérieur vers l'extérieur, un biseau droit, un biseau à la française habillé de papier cuve, un pp dans les couleurs et une baguette en creux, toujours pour la profondeur.
     
     
     
     
    Un dessin d'une maharani se préparant pour accueillir son maharadja, car dans le miroir on aperçoit celui-ci. Telle est l'explication donnée sur place.
     
    Il y a un travail de cartonnettes superposées et décalées, en bas dans l'angle gauche, en face  l'angle est droit.
     
    La baguette est bien assortie et donne aussi cette répétition du pp, et bien sûr elle est dorée.
     
     
     
     
     
     
    Voici une soie représentant une miniature très fine dans le dessin.
    Le maharadja a rejoint sa maharani au clair de lune.
     
    Un biseau droit place la soie tendue bien au fond de l'ensemble.
    Le fond, qui centre la soie, et le pass sont dans le même papier, entre les 2, le biseau français est en papier reliure.
    Pour les baguettes nous avons un coordonné de jonc, entre celle de l'intérieur et celle de l'extérieur, seule la grosseur est différente.
     
     
     
     
     
    Une grande et belle soie encadrée pour des amis.
    Dans le dessin elle est elle-même encadrée, et nous trouvons un biseau à 45° habillé en papier doré, un biseau à la française en papier reliure et un pp en relon, tissu collé sur un papier. C'est un matériau que j'aime travailler.
    La baguette est large et proportionnée avec la taille de l'encadrement.
     
     
     
     
    Je vous mets le détail
     
     
     
    C'est tout pour ce soir, demain un autre pays.
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  •  

    L'Egypte

    Après seulement deux grands week-end en Egypte, on est bien dépaysé et c'est ce que l'on cherche dans les voyages, avec la connaissance du pays et de ses habitants. On rapporte aussi des souvenirs surtout des papyrus ou que l'on croit être des papyrus, les feuilles de bananiers sont souvent utilisées mais c'est beau et on les encadre de toutes façons.

     

    Comme je débutais l'encadrement en voici deux sans fioriture du tout, l'un sur fond uni, qui n'ai pas un papyrus, l'autre est posé sur un carton ondulé.

     

     
     
    Le premier tavail en encadrement est de faire des biseaux, 45° ou droit pour donner de la profondeur. Ceux-ci sont faits à main levée avec le cutter maintenu en biais tout le temps de la coupe. Pas facile, maintenant, j'utilise l'outil de coupe qui permet d'avoir un biseau bien net.
     
    Nous avons donc ici un biseau à 45° habillé d'un papier doré, normal au temps des pharaons. Le passe-partout et habillé en papier bleu.
    Il y a aussi une double baguette dorée et bleue.
     
     
     
     
     
    Celui-ci est dans notre famille.
    Le travail du biseau est beaucoup plus complexe. En haut et en bas 3 biseaux habillés de 2 couleurs, sur les côtés, ils sont habillés en blanc séparés par des filets colorés.
    Le pp final est bleu et la baguette dorée est simple.
     
    Le papyrus est mis entre deux verres et placé au-dessus du travail des biseaux.
     
     
    Merci à Christine et Dominique qui à Millemont, animent les ateliers dans lesquels j'ai plaisir à toujours apprendre quelque chose de nouveau.
     
     
     
     
    Dans les cartouches figurent les prénoms: Jacqueline et Pierre. Même sans connaitre les héroglyphes on sait les repérer. 
     
     

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique