• A la recherche de nos disparus en guerre

    Recherche de nos disparus

    restés sur les champs de bataille.

     

    Je savais que mon grand-père paternel était décédé

    lors de la première guerre mondiale, je ne l'ai donc pas connu

    et ma famille ne parlait pas beaucoup de ces "choses là".

     

    J'ai su grâce à une émission de télévision qu'il existait

    des archives évidemment mais également un site dans lequel

    tous nos disparus étaient répertoriés.

     

    On a un accès direct à la fiche de la personne

    avec les renseignements de date, lieux, n° matricule

    et, même si on le sait, quelque chose qui glace les sangs

    Genre de mort : Tué à l'ennemi

     

    Site: Mémoire des Hommes

     

    Malgré cela, je suis très satisfaite d'avoir ces données.

    Si votre fiche ne s'ouvre pas, comme cela m'est arrivé,

    désactivez provisoirement l'anti-virus Kaspersky

    et vous pourrez  la voir écrite d'une belle écriture ancienne

     et imprimer votre fiche.

    Ce conseil m'a été donné par le contact du site.

     

    J'avais besoin de partager avec vous

    ce petit moment d'émotion.

     

    Que tous nos ancêtres reposent en Paix.

    dcd&

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Janvier 2013 à 08:02
    Coucou, je le connais ce site. J'ai commencé mon arbre généalogique il y a quelques années et j'y ai trouvé certains de mes ancêtres
    Bisous et bonne journée
      • FRANCINE781 Profil de FRANCINE781
        Mardi 15 Janvier 2013 à 15:16
        Merci Cathy, c'est toujours émouvant de se mettre sur la piste de nos ancêtres. Bisous Francine
    2
    Mardi 15 Janvier 2013 à 14:19
    J'habite en champagne, à 25 km du front, on a des cimetières partout. Toute une génération sacrifiée. Dans les champs, pas besoin de chercher pour trouver obus, grenades .....
      • FRANCINE781 Profil de FRANCINE781
        Mardi 15 Janvier 2013 à 15:14
        Oui, je me doutais que tu allais réagir Bernard, ça ne m'étonne pas, même maintenant les objets bien identifiés remontent en surface comme les souvenirs. Comme tu le dis une génération de sacrifiée. Ca me fait tout drôle maintenant de me dire que j'ai habité toute petite à Châlons pas très loin probablement de ce cimetière où repose mon grand-père. Merci de ton passage et bonne journée à toi. Francine
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :